Milgram avait raison

Luc Malghem, in La scène aux ados 6, éd. Lansman, 120 pp., 2009

Prenez un groupe donné, classe d’adolescents, personnel de prison, conseil d’administration de votre entreprise, divisez-le en deux catégories selon un critère quelconque. Puis décidez arbitrairement que d’un côté vous avez des êtres supérieurs, de l’autre des êtres inférieurs. Traitez chacun en conséquence. Et observez...


LE PROFESSEUR.. Plus cette expérience se prolonge, plus je la trouve édifiante. – Espèce d’immonde truie, vous avez mis du cirage sur mes lacets ! Même cirer des pompes, c’est trop compliqué pour vous ? – Jusqu’où puis-je conduire ces moutons, la question me désespère et, oserais-je dire, me fascine – Je ne vous ai pas dit d’arrêter de me masser, X... – Tout ceci n’est qu’un jeu de rôle, bien sûr, donc pas la réalité mais un jeu. Oui. Mais la réalité aussi souvent n’est qu’un jeu, au sens où chacun y joue un rôle, son propre rôle si l’on veut, mais son propre rôle c’est quand même toujours un rôle – continuez, continuez, plus bas, mmmhh...