Conte de la mer à boire

Luc Malghem, in Les Amis de la Grive n°159 , 1998


« Instituteur à la retraite, monsieur Leboutiller était avide de tout enregistrer. Le jour dit de la pleine lune, il camescopait donc depuis son balcon : non pas un mais deux arcs-en-ciel dans l’azur ennuagé ; les va-et-vient de la foule sur la digue, la foule narguant les vagues avec l’inconscience des foules (et la minijupe d’une fille qui saute en l’air en riant, une lame lui caressant les mollets) ; puis pudiquement, en pano filé, une ronde-bosse de nuages violets au milieu desquels perce le soleil ; les cheveux robe-de-pigeon de sa femme dans la bourrasque ; en bas, des cris et vlache ! un paquet de mer, des cris et revlache ! la mer qui déborde à nouveau, happant une vingtaine de personnes – cela, on le voit distinctement lorsqu’on grossit l’image (des bras et des jambes dans tous les sens.) »